Distribution de Ndogou - L'Association 'marmite du coeur' s'ouvre aux nécessiteux

Envoyer
Imprimer
PDF

Des dattes, du sucre, du café, du lait et un repas. C'est le 'kit secours alimentaire' que vont recevoir durant le mois du Ramadan les personnes démunies. Et c'est la commune d'arrondissement de Biscuiterie qui a accueilli la cérémonie de lancement de la caravane de distribution de Ndogou (repas marquant la rupture du jeûne, Ndlr).
Cet événement a été marqué par la présence des autorités de ladite commune, ainsi que celle du marabout Mame Thierno Birahim Borom Darou venu donner sa bénédiction pour le bon déroulement de l'opération.

Initiée par l'association la 'Marmite du coeur', cette caravane va sillonner tous les quartiers populaires de Dakar, en vue d'offrir aux nécessiteux un Ndogou. Selon l'un des initiateurs du projet, l'ancien pensionnaire de l'équipe nationale de football, Alassane Ndour, 'le mois de Ramadan est un mois de communion, de solidarité et de partage.
C'est là tout le sens de cette cérémonie'. C'est pourquoi, dit-il, 'notre association a choisi cette période pour venir en aide aux populations démunies'. Alassane Ndour estime qu"à travers, ce geste, la Marmite du coeur essaie de venir en aide à certaines populations pour qu'elles puissent mieux faire leur dévotion du mois béni de Ramadan'.

Le mois de Ramadan, souligne-t-il, 'est une période où les musulmans font preuve de plus de dévotion et de solidarité'.
Par ailleurs, il a rappelé le rôle que jouent les personnes de bonne volonté dans ces genres d'initiatives. Pour lui, les riches doivent profiter du mois béni de Ramadan pour mener des actions de solidarité envers les personnes démunies. 'C'est pourquoi, je les invite à soutenir notre initiative en vue d'en faire bénéficier à tous les nécessiteux', lance Alassane Ndour.
En plus de la distribution de Ndogou dans les quartiers populaires, l'association compte se rendre dans les prisons pour partager avec les détenus le repas de la Korité, qui marque la fin du Ramadan.
Créée en 2009 par deux expatriés sénégalais, en l'occurrence le footballeur Alassane Ndour et le musicien ex-membre du posse Da Brains, Moustapha Dieng, l'association Marmite du coeur se donne pour mission de contribuer à l'amélioration des conditions de vie des personnes démunies.
Selon Moustapha Dieng, la Marmite du coeur ambitionne d'offrir aux talibés et aux enfants de la rue un Daara qui se chargera de leur réinsertion sociale. Car, précise-t-il, 'ce Daara en plus de renforcer les connaissances religieuses se chargera de les former dans des métiers générateurs de revenus'.